CAR NOUS NE SOMMES MÊME PAS CURIEUX DE VOIR DANS QUEL ÉTAT RESSORTIRA L’UNIVERS APRÈS AVOIR ÉTÉ SECOUÉ DANS NOTRE SHAKER

mon père medisait viens

on va voir le lanceur

il fallait le trouver mais

une fois qu'on l'avait

trouvé on s'asseyait

dans le pré jamais à

moins de 8 mètres

on pouvait le regarder

lancer des dizaines de

fois

c'était le geste on ne

regardait jamais où ça

tombait

au retour mon père

commentait jusqu'à la

nuit les lancers les plus

mémorables 

je crois voyévou que

j'aimais autant les

tournoiements du corps

du lanceur que les mots

de mon père 

c'était poésie sur poésie

ces jourla je ne me

masturbais pas avant de

m'endormir et je rêvais

léger  

Vous devez être un utilisateur enregistré du site pour pouvoir commenter les articles

Derniers textes

Derniers commentaires

  • .

    Stecha.old 02.06.2015 08:03
    RE: .
    La confiture à poète c'est la tendresse du monde ou la crème de la Ligoudille.

    Lire la suite...