CAR NOUS NE SOMMES MÊME PAS CURIEUX DE VOIR DANS QUEL ÉTAT RESSORTIRA L’UNIVERS APRÈS AVOIR ÉTÉ SECOUÉ DANS NOTRE SHAKER

les arbres bougent

la forêt résiste

que celui qui le perçoit

témoigne

le béton ondule

la ville craque

l'univers fluctue

le panunivers vibrome

les lieux se rapprochent

pour faciliter

l'ubiquité

tout tente de faciliter

la fluidité

qui peut encore

conspuer

l'ignominie régresse

allez loup y a


Vous devez être un utilisateur enregistré du site pour pouvoir commenter les articles

Derniers textes

Derniers commentaires

  • .

    Stecha.old 02.06.2015 08:03
    RE: .
    La confiture à poète c'est la tendresse du monde ou la crème de la Ligoudille.

    Lire la suite...