CAR NOUS NE SOMMES MÊME PAS CURIEUX DE VOIR DANS QUEL ÉTAT RESSORTIRA L’UNIVERS APRÈS AVOIR ÉTÉ SECOUÉ DANS NOTRE SHAKER

Il est heureux d'avoir vécu 
Le verre est vide on se dit c'est son verre
Il dessine sur l'air avec ses grands bras souples
La table s'allonge pour lui donner plus de force
Son assiette s'amuse aux arabesques
La fenêtre recule [pour lui épargner ce monde qui s'active.ra sans lui[
L'air prend plaisir à gonfler ses poumons
Ses poumons gonflables
Le canapé fait la gueule il a pas les moyens de bien se faire remarquer
Il est bicolore si on prend la peine
Les fleurs séchées font leur max
La lumière vient faire un tour bref elle repart elle se sent gênée
Des couches de flottement surtout près du sol
Au mur le leurre de l'immobilité de photos de lui [plus jeune] le mur qui jure appartenir au futur
Ouf est le mot rarement sorti
La connexion son corps les volumes les objets le silence
Du silence frêle
Ses doigts ont bien servi
Son sexe moins
Il ne l'utilise que quand il est obligé
Ça ne l'amuse plus de faire son minautore
Il a eu des femmes pour ça
Il a bien connu
La gloriole l'invitait régulièrement à la pavane
Il a tout jeté
La mort regarde son paillasson c'est dire que pour l'instant ça lui suffit
On s'approcherait qu'on y verrait pas mieux
Il connaît par cœur son plafond qui le lui rend mal
Le sol est compatissant il s'agit d'un sol spécial (spécialisé(
Les souvenirs sont de la glue
Comme une merdasserie encageuse
Pareil fait son seigneur du lieu
La porte s'ouvre pour lui tenter l'extérieur elle fait ça gentiment
Il se dit qu'elle pense que le chien à faire pisser c'est lui
 
 

Vous devez être un utilisateur enregistré du site pour pouvoir commenter les articles

Derniers textes

Derniers commentaires

  • .

    Stecha.old 02.06.2015 08:03
    RE: .
    La confiture à poète c'est la tendresse du monde ou la crème de la Ligoudille.

    Lire la suite...