CAR NOUS NE SOMMES MÊME PAS CURIEUX DE VOIR DANS QUEL ÉTAT RESSORTIRA L’UNIVERS APRÈS AVOIR ÉTÉ SECOUÉ DANS NOTRE SHAKER

Aux ruines putrescentes

J’herbe folle

Mêlédistinct

Aux grandeurs risibles

La rosée des épopées en pleurs sur mes brindilles

Carton pâte de tyrans oubliés

Les fissures anodines ont démembré les colosses

Le silence a bu les échos des tumultes de gloire

Pire recouvert de mieux recouvert de pire

Les harems reconstitués pour les touristes ont greffé des couilles aux eunuques

Celui qui a eu 100 femmes a eu 100 chameaux a 100 Ferrari aura 100 lots galactiques

Pour la joie des enfants on fait maintenant des cyclopes de mousse avec 2 pupilles

Les 40 siècles qui me contemplent je les coince dans la seconde dédaigneuse

Les horreurs-fantômes rôdent sans percer nos consciences centripètes

Le jet privé l’île privé le trou noir customisé

La fortune à ceux qui bradent des parcelles d’univers inaccessibles

Jadisse la bite du sphinx effarait plusse que ses énigmes

Il acheta la plage mais le sondage montra qu’aucun grain de sable ne voulait de lui

Tous mes infiniments petits me font la douleur de leur guerre civile

Il se fit congeler il se réveilla il cria Ououh y a quelqu’un Il n’y avait que lui et la multitude des bêtes sans destin

Moins on est démuni plus on craint la mort

Un poil de cul de Gengis Khan fait encore frémir

Sur ma carte du tendre les distances en micromètres

Je passais une nuit calme à l’auberge Et ils ne s’aimèrent pas les uns les autres

En 2423 le jeu de téléréalité le plus populaire donne de très jeunes enfants à la furie enculatoire du Minotaure

Le soleil fuira sous la montée du nouvel Icare

Le vide ne gagne que sur le plein pusillanime

Le zoophile devra bientôt demander son consentement à l’animal

Vous devez être un utilisateur enregistré du site pour pouvoir commenter les articles

Derniers textes

Derniers commentaires

  • .

    Stecha.old 02.06.2015 08:03
    RE: .
    La confiture à poète c'est la tendresse du monde ou la crème de la Ligoudille.

    Lire la suite...