CAR NOUS NE SOMMES MÊME PAS CURIEUX DE VOIR DANS QUEL ÉTAT RESSORTIRA L’UNIVERS APRÈS AVOIR ÉTÉ SECOUÉ DANS NOTRE SHAKER

Je décline

Le monde occidental décline

Je vais au néant

Le monde occidental s’affaisse d’avoir tout essayé

S’écrase de son obésité de vécu

Je pense toucher le vide avant le monde occidental

Lui et moi ont en a marre

On fatigue du poids des secondes pour moi pour lui des siècles

On a perdu l’envie d’être immortel

Car l’immortalité rallongerait infiniment le calvaire de l’impuissance

On veut du repos du bon repos dont on se réveille pas

On a plus peur de déliquescer

On est content de plus voir le point de départ

On veut accélérer notre passage

On sait que c’est la trahison qui nous a poussés au jour trompeur

Qui a bien pu croire que j’étais un bon candidat pour tout ça

Le monde occidental lui il a plus envie

Il a épuisé toutes ses cartouches d’espérance en tout

Il a pensé au feu à dieu au progrès à la politique

Quand tu te désapes de tes illusions c’est trop dur

Le monde occidental en a marre de ramer sur le fleuve du cours des choses

On a compris qu’on n’avait plus envie de faire ce qu’il faut pour vivre ensemble

Le cancer de la vanité a bouffé l’Occident

Occis dans

C’est beau de se voir crever

Je suis fasciné par ma décrépitude

Je suis heureux que le nombre d’impasses en explosion quantitative nous contraigne à l’immobilité

Bouger c’est inutile

Bouger fait mal

Même les hommes de bonne volonté ont de moins en moins de volonté

On nous a détruits en nous dotant de lucidité

Il aurait fallu soit faire des bœufs sans rien soit des êtres extraordinaires capables de s’extirper de ces saloperies de pétrins

Pas des merdes incapables de s’en sortir et conscients de cette impossibilité

Des entredeux montés en série pour souffrir le max

 

Je ne nie plus mon agonie

Vous devez être un utilisateur enregistré du site pour pouvoir commenter les articles

Derniers textes

Derniers commentaires

  • .

    Stecha.old 02.06.2015 08:03
    RE: .
    La confiture à poète c'est la tendresse du monde ou la crème de la Ligoudille.

    Lire la suite...