les soubresauts actuels ne sont que des vaguelettes sur la surface du temps long

ce que cette terre connaît tout ce que cette terre a connu 

certes les préoccupations humaines restent identiques

la terre fertile ou infertile ne nous juge pas 

les destructions massives 

le sens moral

tuer la demande pour tuer l'offre

le dernier des rhinocéros ne nous maudira pas dans son dernier regard sur sa corne attaquée à la tronçonneuse

depuis qu'il est né l'homme a saccagé d'abord raisonnablement comme un animal parmi d'autres puis à grande irréversible échelle

(moi aussi je suis une plaie pour le sol l'espace le zen)

les robots seront-ils écolos

nos turpitudes ne seront jamais plusse qu'un gratouillis pour l'univers sûr de lui

(il ne manquerait plus qu'un univers en proie au doute)

je ne tirerai la chasse qu'une fois par jour