quand j'entre dans un pré

je salue chaque brin d'herbe

je dis un mot personnalisé

comme si chaque brin était 
le pré

après je salue le pré

ça je l'ai appris plutôt
que ressenti

saluer chaque brin du pré

ne salue pas le pré

c'est comme pour toi

quand je te vois je salue

chacune de tes cellules

avant de te saluer comme

leur ensemble

de te saluer comme

existence indépendante 

de tes cellules

quand j'entre en contact

avec une entité je veux

saluer chacune de ses

parties d'abord

mon problème est simple

si on revient au pré un brin

d'herbe est lui-même une entité

je dois donc en saluer les

parties

reste à percevoir à partir

de quand un tout accepte

d'être salué directement

sans salut de ses parties