mon corps est utilisé comme prison

beaucoup de cellules irrécupérables

de la bouffe avariée

des souvenirs de merde

des muscles à pas soulever un milligramme sans trembler

des bris de mots vantards

de la circulation rouge sans règle

des poumons comme souprisons

des pus qui reçoivent de la visite

de la verminerie colonisatrice de puanteur

de la médiocrité à en construire de l'immobilisme élargie

bref comme vous

en pire