CAR NOUS NE SOMMES MÊME PAS CURIEUX DE VOIR DANS QUEL ÉTAT RESSORTIRA L’UNIVERS APRÈS AVOIR ÉTÉ SECOUÉ DANS NOTRE SHAKER

rendez le monument

le monument a disparu dans la nuit du 17

on s'en passe

c'est tout notre passé

des strates historiques

une valeur inestimable

le patrimoine d'une patrie désemparée

occupez-vous plutôt des bouches sans brioche

il y a mieux ailleurs

celui de mon village est davantage qu'une miniaturisation à l'identique

que vaton y mettre à la place

encore de la fierté spoliée

pauvre de nos ascendants

ce cortège bruyant n'est pas là pour ça

la décadence must go on

nous voilà libéré d'un passé qui veut tirer à lui toute la couverture temporelle

laissez parler les experts

hommage bâclé

un centenaire veut se souvenir publiquement tendons un micro à sa mémoire

tousse en effervescence

nous avons déjà oublié cette masse alors 

cette masse comme vous dites est tellement plus vivante qu'un humain

le coiffeur de la place ne dit pas autre chose madame la défaitiste

laissons de la réflexion à la réflexion

on le regardait plus

la perte d'un monument oblige à plus d'efforts intellectuels pour préserver notre identité commune

l'avenir avait besoin de place

Vous devez être un utilisateur enregistré du site pour pouvoir commenter les articles

Derniers textes

Derniers commentaires

  • .

    Stecha.old 02.06.2015 08:03
    RE: .
    La confiture à poète c'est la tendresse du monde ou la crème de la Ligoudille.

    Lire la suite...