CAR NOUS NE SOMMES MÊME PAS CURIEUX DE VOIR DANS QUEL ÉTAT RESSORTIRA L’UNIVERS APRÈS AVOIR ÉTÉ SECOUÉ DANS NOTRE SHAKER

Poésie

coup de grisou dans la mine patibulaire

Là où il fait froid j’ai encore plus froid que les autres

Le froid aime ma chaleur appartement de résidence luxe

Le luxe c’est ce qu’il me reste pour dire au monde Oui je te continue

Mes jours conduisent trop vite sur ma crête tu vois ils se sont encastrés quand j’ai crié le stop ils ont formé le totem dont on dira plus tard ah tous ces beaux jours qui conduisaient trop vite leur frénésie qu’est-ce qu’ils sont beaux en écrabouillis vertical sans se la jouer babel de leur ego d’écarts entre eux chaque

Le froid est venu pour son tribut il est tombé sur moi le corps raide

Je lui ai donné quelques cellules bouillantes de ma sève à percer le tour du trou

Pas assez a gueulé le froid et il a pas enlevé sa calotte glaciaire poliment

Je lui ai donné 3 kilos calories de souvenirs de début de moi issi dont il aurait pas fallu céder dessus la garde d’enfant doux

Pas assez qu’il a fait le polaire bipo l’air de sa mère la frigide

Alors je suis allé à ma cuisine j’ai ouvert le frigo Regarde tu es là aussi quand même tu ubiques trop de ta force de glacier sur le roseau pensant pas de bonnes pensées pour toi

Le froid montra mon radiateur d’appoint Celui-là je le veux

Non celui-là que tu montres de tes griffes de je-prends-tout est mon assistant à la virevolte

Il le voulait encore malgré Il repartit furax Il reviendra encore plus dur Moi j’ai caressé le radiateur d’appoint comme s’il avait été fidèle en tout Samedi KO dimanche sonnait fort la hâte du dehors qu’il faut bien

 

Derniers textes

Derniers commentaires

  • .

    Stecha.old 02.06.2015 08:03
    RE: .
    La confiture à poète c'est la tendresse du monde ou la crème de la Ligoudille.

    Lire la suite...